Bio / contact

GRIMONPON

ATMOSPHERES

SILENCIEUSES

Christophe Grimonpon est né en 1976. Il devient professeur d'anglais en 2000 et découvre l'hyperréalisme qui le pousse à donner ses premiers coups de pinceau.

Christophe cherche une peinture anonyme, figée dans le temps, et dont les sujets, par leur silence et leur immobilité, éloignent toute considération narrative.

 

 

 

Le silence de vos toiles. Posé, imposé, imposant, presque effrayant. Surtout pour nous pilotes qui, accrochés à une hélice, poussés par un réacteur, restons toujours à l'affût des moindres aspérités du bruit qui peuple leurs traversées du ciel. Constater que vous avez choisi de peindre de avions immobiles, stationnés, à l'abri d'un hangar ou dans un atelier, le savoir ne nous rassure guère : si rares nous paraissent les instants retenus par votre pinceau que nous finissons par les croire inexistants. Et si nous nous trompions? Si nous préférions le vacarme et son enveloppe somme toute rassurante au silence, vrai, grave où s'enracine l'essence même de voler.

 

Le silence, l'instant de silence où le pilote prend, et lui seul, la décision de lancer son moteur, de tenir son manche, de gravir le ciel. Le silence, l'instant de silence, qui suit l'arrêt du moteur, la fin d'un lâcher ou d'un vol de routine, d'une épreuve de voltige ou d'un dernier vol. Vos toiles, parce qu'elles arrêtent le temps déjà immobile du silence rendent ce dernier abyssal. Pour le franchir, il faut accrocher son regard, en même temps que son attention à l'objet même que vous peignez. Une opération de survie aussi nécessaire que facilitée par l'hyperréalisme que vous professez et maîtrisez. Rien d'anecdotique ni de superflu ; rien non plus de sentimental. Bien plus, rien d'humain ou plutôt aucune trace d'humain : vous vous refusez ainsi l'anecdotique et l'éphémère. Seriez-vous misanthrope ? Non. Si vous l'étiez, vous auriez préféré peindre des natures, mortes peut-être afin qu'elles soient elles aussi immobiles ; si vou l'étiez, vous n'auriez pas choisi de peindre parmi les plus étonnantes réalisations, les plus merveilleux chefs d'oeuvre des techniques humaines : les avions, les navires, parfois les automobiles. Vous ignorez donc la mise en scène, les décors d'époque, les costumes et les figurants. Vous seriez presque brutal.

 

Et si vous aviez osé et réussi l'étrange entreprise de peindre l'air comme « en creux » ? Si vous aviez su garder de cette magnifique entreprise humaine ce qui en est paradoxalement le plus fragile, le plus subtil, ce que nous pilotes tentons parfois de masquer, par crainte ou par pudeur. Ce qui monte parfoie à nos sens, à notre conscience, un sentiment si profond que seul l'abîme du silence paraît être en mesure de l'abriter.

Ce qui nous fait crier d'orgueil, pleurer de joie. Voler, simplement.

 

 

Catherine Maunoury

 

Catherine Maunoury est l'actuelle Présidente de l'Aéro-Club de France. Dix fois championne de France et deux fois championne du Monde de voltige aérienne, elle a dirigé le Musée de l'Air et de l'Espace de 2010 à 2017.